Tout sur la coiffure protectrice !

Est-on obligée de faire des coiffures protectrices pour favoriser la pousse des cheveux ?

Cet article tombe à pic, car samedi 15 mars 2014 j’étais présente à l’Espace Tapis Rouge à Paris pour assister aux conférences de la Natural Hair Academy 2014.

J’ai donc pu enrichir mes connaissances par celles que j’ai pu y acquérir notamment lors de la conférence Croissance Capillaire co-animée par Clarisse de Bellebene et Jane Carter fondatrice de la marque  Jane Carter Solutions.

  • Qu’est-ce qu’une coiffure protectrice ?

Il faut commencer par le commencement. Une coiffure protectrice est une coiffure qui va servir à moins manipuler les cheveux et protéger les longueurs des agressions du quotidien. Ces agressions peuvent être thermiques (fer à lisser, sèche cheveux, fer à boucler), mécaniques (peigne, brosse, élastiques et foulards trop serrés), chimiques (colorations, défrisages) et météorologiques (froid, vent, soleil).

Elle peut être faite avec des tresses, des tissages de préférence fermés pour éviter de retoucher les cheveux en dehors avec des appareils à chaleur, mais pas seulement. L’ont peut protéger ses cheveux avec des tresses faites avec ses propres cheveux, des bantus knots out attachés, des coiffures hautes pas trop serrées ou encore avec des vanilles.

  • Astuces pour faire d’une coiffure une coiffure protectrice

Vous l’aurez compris, tout type de coiffure est susceptible d’être protectrice. Mais pour cela, outre le fait qu’il ne faut pas la garder trop longtemps, il faut aussi respecter quelques éléments pour profiter pleinement de ses bénéfices.

Si vous choisissez de vous faire des tresses, que ce soit avec ou sans rajouts, faites en sorte que les racines ne soient pas trop tirées. Dans le cas contraire vous vous exposez à des dégâts qui peuvent être difficilement réparables. Le traumatisme subi par le cuir chevelu peut engendrer une perte des cheveux plus ou moins durable, surtout sur le pourtour du cuir chevelu. Cela s’appelle l’alopécie de traction.

Pour les rajouts, j’ai appris à la conférence Croissance Capillaire animée par Clarisse de Bellebene (co-organisatrice de la Natural Hair Academy ) que pour les tresses il vaut mieux appliquer la règle des 4 :

– pas plus de 4 paquets

– pas plus de 4 semaines

– pas plus de 4 fois dans l’année

N’hésitez pas à indiquer à la coiffeuse de ne pas tirer sur le cuir chevelu, ou alors de réduire l’utilisation des appareils à chaleur quand cela n’est pas nécéssaire. Il m’est arrivé de me rendre dans un salon pour faire des rajouts où la coiffeuse voulait me faire un brushing avant les tresses. Je l’ai arrêtée de suite, en lui expliquant que je m’en passerai volontiers…

Si vous choisissez de vous faire un tissage, optez pour une coiffure fermée où tous vos cheveux seront sous les extensions. Avec un tissage ouvert vous pourriez vite être tentée de lisser ou de boucler vos cheveux en dehors pour matcher les deux textures. Ici encore demandez à la coiffeuse de ne pas trop serrer la tresse.

Si vous choisissez les chignons ou les coiffures hautes, ne serrez pas trop votre coiffure, préférez des pinces ou des épingles à chignon plutôt que des élastiques.

  • Est-on obligée de faire une coiffure protectrice?

La coiffure  protectrice n’est pas une science exacte. C’est à dire que vous n’êtes pas obligées d’en faire pour « faire pousser » vos cheveux. Pour ma part, je me fais des tresses deux à trois fois par an environ, le plupart du temps c’est pour les vacances histoire d’être tranquille et ne pas avoir à surcharger ma valise de produits !
Sinon il m’arrive d’en faire pour prendre un temps de pause, pour moi et pour mes cheveux (quand je suis fatiguée et que je n’ai pas la patience de faire mes soins ou alors en période de partiels).

Maintenant rien ne vous empêche d’en faire pour tester, voir si cela vous convient !

  • Ne tombez pas dans le piège du laisser-aller !

Attention ! Beaucoup se disent « ok j’ai des tresses, des extensions, etc. je peux passer l’étape du soin, ma coiffure est protectrice ça devrait suffire ». C’est une grosse erreur, une coiffure devient protectrice parce qu’effectivement on va moins manipuler les cheveux. Mais il ne faut pas oublier que nos cheveux ont tout de même besoin de soins, il faut pouvoir accéder à son cuir chevelu pour le nettoyer et le soigner, mais pas seulement, il faut pouvoir aussi hydrater ses longueurs.

C’est pour toutes ces raisons, que lorsque je porte des tresses, certes je ne fais pas de soins profonds, mais je lave mes cheveux une fois par semaine et j’hydrate et scelle l’hydratation tout au long de la semaine grâce aux leave-in (soin conditionnant sans rinçage) et à mon huile de coco. Je mets aussi de l’huile de ricin sur mon cuir chevelu. C’est grâce à cela que mes cheveux ne sont pas cassés lorsque je retire mes tresses, et bien au contraire je constate toujours que mes cheveux ont poussé !

Pour résumer une coiffure protectrice favorisera la pousse seulement si les cheveux ne sont pas traumatisés et surtout s’ils restent soignés !

Pour connaître en détail ma routine capillaire avec des tresses, je vous invite à regarder cette vidéo !

Publicités

6 réflexions sur “Tout sur la coiffure protectrice !

  1. claire

    Merci beaucoup pour tes conseils. Je suis tombé par hasard sur ta chaine you tube et c’est super intéressant.
    je ne sais pas si je devais me remettre aux défrisage mais je me demande si tu avais arrêté les défrisages?
    sur une des vidéos…j’avais compris que tu avais arrêté pendant 10 mois, je ne sais pas si depuis tu avais repris. Merci pour ta réponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s